le projet

le lieu

 

Situation :

 

Le projet Geckologis s'implante dans le Gard (30), à Sanilhac-Sagriès, commune de 860 habitants limitrophe d'Uzès, à environ 10 km du Pont du Gard et à 20 km de Nîmes.

 

Il trouve sa place sur la parcelle de 4 300 m² située au Sud-Ouest de l'éco-quartier du Vedel Haut, un éco-quartier pensé par l'équipe municipale lors du mandat précédent (2015-2020), et concrétisé aujourd'hui.

L'éco-quartier du Vedel Haut :

Sur un terrain de 2 hectares, niché au nord-est du village de Sanilhac, parsemé de chênes verts, de cades et d'oliviers, proche de la réserve naturelle des Gorges du Gardon, se construisent :

  • au nord-ouest, 6 parcelles individuelles ;

  • au sud-ouest, la parcelle de Geckologis ;

  • au nord-est, un ensemble de 10 logements sociaux, projet de construction confié au bailleur social SEMIGA ;

  • au sud-est, 5 parcelles individuelles ;

  • au milieu, une olivette de 2000 m² collective, à entretenir et gérer par l'ensemble des habitant·e·s de l'écoquartier, réuni·e·s en Association Syndicale Libre.

Le Permis d’Aménager de l’écoquartier a été validé fin mars 2019, une modification pour sa partie Nord-Ouest a été validée en janvier 2020.

 

Nous avons signé la promesse de vente de notre parcelle en juillet 2019 et acheté le terrain en octobre 2020.

 

Le Permis de Construire a été obtenu le 17 mars 2020 ; la préparation du chantier a démarré en janvier 2021 ; la première pierre devrait être posée aux alentours du 20 mars 2021.

le projet architectural

 

Construire, c'est écouter la matière,

la tisser de lumière, la faufiler de vent.

Ouvrage de mille gestes pour sourires d'habitants.

Ouvrage de mille peines pour fierté d'ouvriers.

(Yves Perret, architecte)

Nous avons confié la conception architecturale et environnementale à Yves Perret et Marie-Renée Desages (Entrelacs).

La réalisation de notre projet urbanistique et architectural s'appuie sur les principes du développement durable, en cohérence avec le développement de l'écoquartier dans lequel il s'insère :
 

  • Le regroupement des habitations pour limiter notre emprise au sol et préserver les grands arbres existants sur le terrain ;

  • Une conception architecturale bioclimatique, qui met à profit les caractéristiques naturelles du site et privilégie les ressources locales géo et bio sourcées, c'est à dire minérales et végétales ;

 

  • Le choix d'éléments qui favorisent le confort en toute saison : orientation, matériaux, isolation, végétalisation, circulation d'eau, ventilation naturelle ;

  • Des bâtiments passifs : des besoins de chauffage très faibles assurés par des petits poêles à bois ;

 

  • Des logements conçus de manière modulable, afin de s'adapter à l'évolution des besoins des résident-es, tels que l'évolution d'une famille ou le maintien au domicile des plus âgés ;

 

  • L'implantation de panneaux solaires thermiques pour l'eau chaude et de panneaux photovoltaïques pour la production d'électricité (installés et gérés par la coopérative citoyenne Citre) ;

 

  • La récupération des eaux de pluie, le traitement des eaux par la station en phyto-épuration de la commune et la mutualisation d'équipements pour économiser les consommations d'eau (buanderies et toilettes sèches collectives) ;

 

  • Un urbanisme ouvert sur le village, sa vie associative et culturelle.

En novembre 2019, nous avons obtenu le label BDO (Bâtiment Durable Occitanie) conception OR, avec 106 points. Voir notre dossier BDO sur le site d’Envirobat Occitanie.

les logis

 

Nous sommes sur le point de construire un ensemble de 11  logements, regroupés en 3  bâtiments collectifs d'appartements et maisons mitoyennes, allant du T2 au T4 (la Bande Nord, la Bande Centre et la Bande Sud), sur une parcelle de 4 335 m².

Nous avons fait le choix de sauvegarder  les arbres du terrain, des chênes verts en grande majorité, et de glisser les logements entre eux.

La majorité des logements est à loyer plafonné, de type PLS (prêt locatif social), soumis à un plafond de revenus, nous permettant une plus grande diversité d'accueil. Certains logis sont réservés à des personnes retraitées et une majorité est prévue en accessibilité PMR.

 

Répartition des logis :

  • 5 appartements  T2  de 50 m²

  • 2 appartements T3  de 60 à 65  m²

  • 1 duplex T3 de 68 m²

  • 3 duplex T4 de 85  m²

 

 

L'ensemble immobilier comprend  également des espaces partagés, très importants au cœur de notre projet, dans une volonté d'accueil et d'ouverture vers des activités en lien avec les valeurs et choix de toutes et tous.

Trois chambres d'ami·e·s avec une salle de bain commune et une kitchenette seront accessibles aux ami·e·s des habitant·e·s et aux personnes extérieures lorsque des stages, des résidences seront organisées et ouvertes au public.

Deux buanderies, deux abris à vélos, deux toilettes sèches extérieures et un atelier de bricolage seront communs à l'ensemble des résident·e·s.

En gestion collective et sans clôtures, chaque logis aura cependant son espace extérieur particulier.

 

Le terrain collectif pourra accueillir notre jardin partagé ornemental (un potager collectif est souhaité sur une parcelle voisine), des jeux pour les enfants , un espace Bzzzz (terre d'accueil pour les insectes pollinisateurs), des bacs à compost, etc.

la kasanou

 

La Kasanou est notre bâtiment commun. Il s'agit d'un espace aux normes ERP (établissement pouvant recevoir du public) pouvant accueillir 50 personnes. Il comporte une grande salle commune avec un "coin cheminée", cuisine et cellier, des toilettes PMR ainsi qu'un atelier collectif.

 

Ouverte sur l'extérieur, la Kasanou permettra de proposer et d'accueillir rencontres, fêtes, activités multiples en lien avec les valeurs portées par notre collectif.

Sa gestion sera confiée à l'association Geckologis.

 

le montage financier

Le coût du projet

Le financement du projet

Le coût global du projet est de 3 millions d'euros.

Geckologis

10 Grand Rue, 30610 Sauve

Tel : 07 68 38 71 48

collectif[@]geckologis.org

Mentions légales